Photo de Joel Dehasse avec son chat

Dr. Joël Dehasse

Vétérinaire spécialiste en comportement

Intéressé par l’animal et la médecine, je suis devenu vétérinaire.
Intéressé par la magie de la relation entre l’animal et l’humain, je suis devenu comportementaliste.
Comme il n’existait aucune formation, j’ai appris seul sur base de lectures scientifiques et d’expériences.
Pour aider mes clients à comprendre leur animal, j’ai créé des fiches de comportement et d’éducation.
Ces fiches ont été métamorphosées en livre sur l’éducation du chiot, en 1982. Ce livre a propulsé ma carrière d’auteur.
J’aime expliquer ce que j’ai compris du comportement animal. Pour apprendre et partager les connaissance.

J’ai rejoint le GECAF, un groupe de vétérinaires comportementalistes en France, j’ai créé le GERC, un groupe de vétérinaires comportementalistes en Belgique, et ensuite créé l’ESVCE, un groupe de comportementalistes européens, et finalement j’ai créé le Collège européen des vétérinaires comportementalistes, qui est devenu le ECAWBM, par lequel j’ai obtenu mon diplôme de Vétérinaire Spécialiste en Comportement en 2003, spécialité reconnue par l’Ordre des Vétérinaires belge.
Comme animaux et humains vivent ensemble et s’influencent mutuellement, j’ai étudié la systémique et obtenu un certificat en formation aux interventions thérapeutiques systémiques avec les familles, en institution, réseaux et communautés, délivré par l’UCL en 1998.
J’ai participé à la création des organismes de formation et à la formation des vétérinaires comportementalistes en France, en Suisse, au Québec, au Luxembourg, en Italie, au Brésil, en Pologne, et en Belgique.
Depuis 2009 je participe à la formation des comportementalistes non-vétérinaires, en France, puis en Suisse, au Québec, en Belgique, en Italie, en Pologne.

J’ai compris que le vétérinaire comportementaliste doit collaborer avec des éducateurs et coachs comportementalistes animaliers, et qu’il faut leur donner des connaissances en médecine comportementale, et les organiser en association reconnue légalement.
Les techniques d’intervention comportementale ont évolué depuis mes débuts en 1979. Et elles reflètent la personnalité du comportementaliste qui les utilise.
Dès le début, je me suis engagé dans les techniques de R+, et de plus en plus, dans les techniques de respect des besoins génétiques, éthologiques, des animaux et des humains.
Comme beaucoup de comportements problèmes sont liés à une génétique mutante ou à des problèmes hormonaux, neurologiques ou immunitaires, j’utilise volontiers les médicaments psychotropes pour réduire les crises émotionnelles, stabiliser l’humeur, réduire la souffrance, et faciliter les apprentissages.

L’éthique qui sous-tend mes interventions est le respect (de l’animal, des humains et de soi) et la bienveillance, par l’utilisation de tous les outils et techniques qui minimisent la souffrance et accélèrent la guérison de chacun des membres du système humain-animal.

Dr. Joël Dehasse